Harcèlement dans l’armée : «Aucun signalement ne restera sans réponse»

Alors que plusieurs affaires de harcèlements au sein de l’armée française ont été dernièrement mises à jour, le général Philippe Mazy, directeur des ressources humaines de la Gendarmerie nationale, expose le plan d’action mis en place depuis plusieurs semaines au sein d’une institution elle aussi touchée par certains signalements.

Plusieurs affaires de harcèlement au sein des forces armées ont été révélées récemment, certaines au sein de la gendarmerie. Quel est votre sentiment ?
GENERAL PHILIPPE MAZY. Ce phénomène n’est hélas pas nouveau, mais il est sans aucun doute différemment pris en compte depuis juin dernier, grâce à l’instauration d’un plan d’action ambitieux initié par le directeur général de la gendarmerie, le général Denis Favier. Jusqu’à présent, les affaires étaient le plus souvent traitées à l’échelon régional. L’éparpillement des unités de gendarmerie n’a sans doute pas aidé à ce que les affaires remontent dans les sphères hiérarchiques. Les temps changent et nous travaillons pour qu’une politique nationale apporte des réponses à chaque cas signalé. Face à ces situations de discrimination sous bien des formes, notre volonté est claire: une tolérance zéro vis à vis des auteurs de ces faits.

Lire la suite : http://www.leparisien.fr/faits-divers/harcelement-dans-l-armee-aucun-signalement-ne-restera-sans-reponse-17-03-2014-3681647.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :